Suivre l’avancement des travaux

La première année de ma reprise, il y a 3 ans, j’ai accumulé énormément de boîtes et de stock de figurines. Tellement que lors de mon déménagement, j’ai du faire un trajet en voiture exprès pour ce stock ! Il me fallait un peu plus de discipline pour éviter que ce stock augmente trop et que je me retrouve envahi. D’autant plus que l’accumulation a tendance, quand je réfléchis à mon stock, à me démotiver.

Mon suivi personnel

Début 2019, j’ai donc mis en place un suivi de mes travaux. Par déformation professionnelle, plutôt que compter tout ce que j’avais en stock, j’ai préféré suivre le flux qui alimente le stock. Dans un premier temps, l’objectif étant de limiter l’augmentation du stock. Pour cela, tout au long de l’année, je tiens à jour un fichier sur Google Spreadsheet avec tout les mouvements dans mon stock global de figurines.

Ce fichier se présente ainsi :

Les colonnes “mvt” (mouvement) et “Statut” matérialisent la quantité de figurines concernées et le type du mouvement. Ces deux colonne vont me permettre en fin d’année de savoir si j’ai été positif (i.e. que mon stock a globalement baissé) ou négatif (i.e. que mon stock a augmenté).

Le mouvement me permet d’indiquer si la figurine sort du stock (chiffre positif) ou entre dans le stock (négatif). J’ai préféré compter dans ce sens, afin de pouvoir dire à la fin de l’année “j’ai produit tant de figurines” plutôt que “j’ai diminué mon stock de tant”. Et le statut me permet de connaître la nature du mouvement, en essayant d’être le plus explicite possible :

  • Achetée(s) : tous mes achats sur l’année, donc le chiffre dans mouvement sera négatif.
  • Offerte(s) : de temps en temps, on m’offre des figurines, je préfère les distinguer des achats. Chiffre négatif dans mouvement donc.
  • WIP : qui veut dire work in progress, les figurines en cours. L’objectif ici est d’avoir un nombre limité de figurines en cours, sinon, je me disperse et rien n’avance… tous les hobbyistes connaissent ça !
  • Finie(s) : me permet d’indiquer que la figurine est terminée, un petit rituel de fin de projet qui matérialise que j’ai bien terminé quelque chose. De plus, à la fin de l’année, je n’ai qu’à faire un filtre sur ce statut pour voir tout ce que j’ai terminé dans l’année.
  • En attente : parce que je ne suis pas complètement rigoureux (après tout, ça reste un loisir !), je me permet de mettre des projets en attente, pour les sortir du statut WIP
  • Vendue(s) / Donnée(s) : et comme il s’agit de suivre l’évolution du stock, je trace aussi les figurines que je donne ou que je vends. Un jour je ferai un inventaire pour me débarrasser d’une grosse partie de mon stock…

En tenant à jour le tableau au fil de l’eau, cela ne demande pas beaucoup d’effort, et même une satisfaction à chaque changement de statut à “Finie(s)”. Le fait d’avoir les informations dans un tableur permet rapidement de faire un point de situation via… un tableau croisé dynamique (pour les amoureux d’Excel & Cie).

Je peux ainsi voir en un instant où j’en suis de mon avancement. Ci-dessus, le tableau pris au 26 décembre 2020, je vois qu’en sortant les WIP, j’ai un solde positif de 78 sur l’année. Dit autrement : mon stock a baissé de 78 sur l’année.

Bien entendu, ce n’est pas si vrai que ça, certains projet sont faits à partir de rien (par exemple les pions objectifs) et donc leur réalisation ne fait pas baisser le stock… mais dans l’ensemble, ça donne une idée.

Comme je fais ce suivi depuis 2 ans maintenant, je peux dire que :

  • En 2019, j’ai eu un solde à -199 figurines, donc l’objectif de baisser le stock n’est clairement pas atteint. Il faut dire que cette année là, un cousin m’a donné tout son stock de figurines Warhamme Battle, qui représente plus de 160 figurines
  • En 2020, j’ai un solde à 94 figurines, l’objectif est atteint cette année, mais ne compense pas le résultat de l’année dernière.
  • En 2021, je devrais avoir de grosses rentrées de figurines avec l’arrivée de projets kickstarter. Si ces projet arrivent dans les temps, j’aurai déjà au moins 120 figurines à rentrer en stock ! Je vais devoir anticiper en me débarrassant d’une partie de mon stock actuel, en dons ou en ventes.

Au-delà des chiffres, le fait de suivre régulièrement l’évolution me permet de garder toujours en tête le fait de devoir faire baisser le stock, et donc me freine dans beaucoup d’achats qui finiraient dans le stock (déjà qu’il y en a beaucoup qui y arrive !). De plus, cela me permet d’avoir une idée de ma capacité à sortir des figurines sur l’année, et donc de planifier un peu mieux mes projets.

Un suivi collectif

Fin 2019, j’ai aussi commencé à suivre mes travaux sur l’application PaintQuest, puis à faire les défis du forum Colorfulminis (j’ai déjà parlé des défis dans ces deux articles, ici et ).

Le gros intérêt de l’application est de partager ça avec une communauté bienveillante, sur le forum, qui motive par ses encouragements et ses conseils. De plus, l’application limite le nombre de projets (quêtes, à laquelle on peut attacher des missions) au nombre de gemmes disponibles… et au départ, on n’a droit qu’à 2 ou 3 gemmes ! Ce qui va dans le même sens que la limite au nombre de WIP que j’ai dans mon propre suivi.

Terminer une quête ou une mission devient alors un petit rituel de fin de projet, qui a son importance dans la motivation. De plus, ça m’a motivé à améliorer les photos de mes figurines, vu qu’elles ont alors publiées plus largement qu’au cercle de potes.

Et les défis mensuels m’ont amené à faire plein de choses que je n’aurais pas faites sans ça, notamment expérimenter de nouvelles techniques : faire de la rouille, de l’eau, de la végétation…

Quels effets ?

J’en ai un peu parlé, et pour reprendre ça en guise de conclusion, le fait de suivre ces travaux me motive à ne pas me lancer dans plein de travaux en parallèle, et donc à avoir l’impression de ne rien avancer. Je limite les travaux en cours, pas toujours mais dans l’ensemble, je reste sage, et je ne m’éparpille pas.

En revanche, je me mets tout seul la pression par moment, et ce n’est pas une bonne chose dans la durée, j’en perds presque le goût du modélisme, c’est dommage. Un temps cette année je faisais les serments du mois de la chaîne Du peint et des jeux, mais j’ai arrêté parce que je me mettais une pression inutile et contre productive à la fin.

Je réalise aussi ma capacité à sortir des figurines, et je vois mon stock qui ne semble guère diminuer. Je n’ai pas encore franchi le cap, mais j’envisage très sérieusement de me débarrasser de certains projets d’armée qui ne verront peut être jamais le jour… et qui m’encombrent l’esprit, au prix de la motivation. Affaire à suivre donc.

En espérant vous avoir inspirés !

Un commentaire pour “Suivre l’avancement des travaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut