[Review] Kromlech

J’adore les sites de bits alternatifs, ils proposent souvent des interprétations nouvelles de concepts existants, voire des nouveautés par rapport au canon posé par Games Workshop. J’ai maintenant l’habitude d’utiliser des têtes de chez Puppetswar, et j’ai déjà utilisé quelques bits de chez Kromlech, par exemple pour mes Techmarines.

J’ai acquis dernièrement (il y a plusieurs mois tout de même) des bits pour modifier des chars Space Marines, profitant d’une période de réduction sur le site (c’est fréquent, si vous êtes patients, vous aurez forcément un -10% voire un -20% un jour). Je suis parti sur les kits suivants :

Comme à son habitude, la livraison est soignée, les kits arrivent emballés dans un carton et bien protégés, chacun dans un sachet en plastique. Pas de surprise sur la livraison : tout est là, en bon état, pas de casse à signaler. Et la livraison est arrivée bien plus vite que je l’attendais. Et comme ce sont des polonais, nul risque de taxation à l’arrivée.

Le tirage en résine est pas mal pour de la figurine de jeu. Il y a souvent des flash et des déformations, des parties “ratées” qui bouffent quelques détails. Pour une orientation “véhicule ayant vécu le feu des combats”, rien de bien grave. Mais voilà, on n’est pas sur la qualité de tirage que peut proposer Indiewargame par exemple.

Les kits s’assemblent assez bien et collent parfaitement à la maquette du Rhino. Et heureusement, ils sont fait pour !

En terme de style, il sont un peu caricaturaux, notamment en ayant bien trop de rivets.

Par exemple sur le kit du Rhino de commandement, j’ai supprimé plusieurs rivets pour alléger un peu le modèle. On peut voir sur l’arrière de la casemate, en bas, les défauts de moulages dont je parlais. J’ai supprimé un rivet et percé un trou, comme si le rivet avait sauté et n’avais pas été remplacé.

J’ai monté ça sur un kit en restauration, sur lequel j’ai eu pas mal de travail de réparation pour arriver à quelque chose de correct. J’ai même bricolé un lance fumigènes à bas de profilés plastiques, puisque je n’en avais plus en stock.

Les tourelles se montent aussi très facilement sur le kit, mis à par un des deux supports que j’ai du poncer et retailler pour qu’il entre bien dans l’emplacement prévu. On voit bien sur le bord du canon de tourelle les défaut de moulage aussi. J’ai notamment du reprendre à la fraise montée sur la mini-perceuse les évents sur le pourtour du canon.

Le style des tourelles latérales fait très vieille école, elles ressemblent à des tourelles de Leman Russ. On verra une fois peint si cela s’intègre bien avec les autres Predators de ma collection.

Sur le dernier kit, j’ai eu plus de difficultés de montage, notamment à cause des déformations des pièces qui laissent voir plusieurs espaces entre le blindage rapporté et la caisse. Pour ça, un montage à blanc est nécessaire, à base de patafix. Il m’a permis de voir que les mortiers ne pouvaient pas pivoter vers le haut, ce qui est un comble. J’ai donc du légèrement surélever la tourelle en ajoutant une plaque en plastique de 2 mm d’épaisseur en dessous.

J’ai masqué les espaces entre le blindage rapporté et la caisse avec des bouts de profilé plastique de 1 x 1 mm. J’ai aussi ajouté par ce biais quelques petits détails autour de la tourelle. Et pour terminer, j’ai contre-percé le support des mortiers pour me faciliter la peinture à venir.

Voilà donc plusieurs kits d’amélioration pour les Rhino qui sont intéressants, si on adhère à l’esthétique et qu’on est un minimum bricoleur pour nettoyer et adapter les pièces. Et le service de Kromlech est nickel, avec un très bon suivi de la commande.

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.