[Showcase] Front de Libération Stellaire, deuxième partie

Après une première partie de l’armée présentée, voici venues les 2e, 3e et 4e vagues, montées et peintes durant l’automne de cette année. Principalement des photos ici, car pour la peinture, tout a été expliqué dans le premier article (ou presque).

De nouvelles troupes

Pour commencer, il m’a fallu compléter les escouades de troupes démarrées en première vague.

J’ai monté une nouvelle escouade de 10 néophytes, avec le même armement que la première. Surtout parce que c’est la suite de la boîte Deathwatch Overkill, qui a limité les possibilités de montage ici.

J’ai continué à peaufiner le schéma de peinture et à trouver des trucs pour aller plus vite. Cette escouade a été plus agréable à peindre que la première, notamment parce que cette fois-ci, je n’avais pas collé les têtes, rendant leur peinture bien plus facile.

Ensuite, j’ai monté de quoi avoir un peu de létalité sur le jeu : des acolytes avec disqueuse.

Pour avoir plus de disqueuses que disponibles dans la boîte, j’ai utilisé quelques bits de chez Kromlech pour transformer la pince en disqueuse. J’avais pile ce qu’il fallait pour les conversions ! Et j’en ai profité pour monter une icône du culte et un leader d’unité.

Pour avoir testé cette escouade en jeu, avec le support du Primus, c’est très, très efficace !

Quelques personnages

Pour compléter tout ça, j’ai aussi monté et peint quelques personnages, ces figurines pleines de personnalité qui donnent tout son charme à cette armée.

J’ai commencé par le Nexos, celui qui planifie l’attaque du siège de la maison mère de Games Workshop à Nottingham.

Une figurine vraiment plaisante à peindre et tellement charismatique ! Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de la tester sur la table, le couvre-feu puis le confinement étant passés par là.

Ensuite, je me suis attaqué au Clamavus, le DJ du Culte qui met les watts sur le champ de bataille.

Comme son copain Nexos, il n’a pas eu l’occasion d’arpenter les tables de jeux… pas encore !

Tout à mon affaire, j’ai continué à monter les personnages que j’avais en stock… et place à l’Acolyte Iconward (que j’ai en double, à convertir en Acolyte normal…).

Pour celle-là, je voulais faire un étendard dans les teintes “soviétiques”, d’où ce rouge soutenu et ce jaune doré.

Et pour terminer cette série de personnages, le Sanctus, version sniper. La seule figurine de personnage de cette armée à ne pas être sur un trottoir.

Et ce fut le plaisir de peindre à nouveau un familier… j’adore tellement ces petits figurines !

Une voiture !

Pour terminer la 4e vague, j’ai monté mon premier véhicule du Culte : un Achille Ridgerunner.

La maquette elle-même est assez facile à monter, pleine de détails. J’ai essayé de monter de quoi avoir plusieurs armements. La flemme aidant je n’ai pas bricolé de bras alternatif pour fixer le lance-missile. Je verrai si ça a du sens à un moment de le faire.

Pour la peinture, ce fut une autre paire de manches : beaucoup de détails sur cette maquette ! Là où je suis content, c’est la peinture en pré-ombrage puis peint à la Citadel Contrast passée à l’aérographe. Pour les prochaines, je reproduirai la méthode, mais plutôt en achetant des encres, Liquitex ou autre… ça coûtera moins cher que la Contrast !

Bonus : des purestrains et des spores

Entre deux projets, j’ai monté et peint rapidement ces spores mines qui trainaient dans mes cartons. Elles n’ont pas leur place dans une armée du Culte Genestealer, mais pour un scénario spécifique, ça pourrait être intéressant.

Je les ai peintes vraiment vite, l’idée était de me détendre après un gros projet.

J’ai profité de la séance photo pour ajouter les Purestrains, peints il y a presque un an. Et eux font vraiment partie de l’armée !

Ce sont les vieux modèles issus de Space Hulk v2, sorti en 1996. Ces figurines ont donc plus de 24 ans !

Et voilà pour la production automnale. J’ai maintenant bien d’autres monstres qui attendent sur mon établi… la suite au prochain épisode donc !

2 commentaires pour “[Showcase] Front de Libération Stellaire, deuxième partie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut