Front de Libération Stellaire, la genèse du projet.

“Nouvelle année, nouveau projet” comme on dit. Pour moi, cette nouvelle année (scolaire) est l’occasion de me lancer pleinement dans un nouveau projet d’armée et de changer des armures énergétiques. Mon choix s’est porté sur le Culte Genestealer. Ce choix est le fruit d’un long processus, qui s’étale sur plusieurs années.

Première étape, la hype

Lors de la (re)sortie du Culte en 2016 avec la boîte Deathwatch Overkill, j’ai tout de suite flashé sur le style de l’armée. A l’époque, je n’avais pas repris le hobby et ne suivais que de loin l’actualité. Lors de ma reprise, l’armée était partiellement sortie (en V7) et j’étais encore plus conquis… j’ai donc acquis rapidement une boîte de Deathwatch Overkill (pas simple, elle n’était déjà plus produite), qui est restée un moment dans le placard de la honte.

Puis est sorti le codex v8 avec toutes ses magnifiques sorties. A ce jour, je trouve que cette gamme est la plus belle sortie par Games Workshop (oui, rien que ça). J’ai profité de la sortie de la boîte Griffes et Crocs, juste avant le Codex, pour augmenter un peu plus le stock de figurines à peindre.

Deuxième étape, le concept

Pour me lancer dans une nouvelle armée, j’ai besoin d’un thème fort. Il peut être lié au background ou uniquement à l’esthétique que je cherche. Et ce thème doit être original, je n’aime pas reproduire les schémas officiels, il me faut me créer mon propre schéma. Trouver ce thème n’a pas été simple, je voulais sortir des couleurs classiques et ternes, éviter les thèmes qui me semblent trop “clichés”. J’ai longuement réfléchi, et quoi de mieux que la marche pour réfléchir ?

La solution m’est venue lors d’une randonnée estivale… simplement en regardant mes chaussures de marche : bleu et orange !

L’inspiration vient en marchant.

Je tenais mon thème, il fallait donc l’essayer. Essai qui a mis un an à venir, entre temps la gamme Contrast est sortie et j’ai aussi testé les encres acryliques pour la peinture de figurines. C’est comme ça que, un an après avoir imaginé le schéma, j’ai fait ma première figurine test, un néophyte hybride.

Le premier d’entre tous…

Cette première figurine m’a permis de poser le schéma de couleur, que j’ai soigneusement noté pour pouvoir le reproduire ultérieurement.

C’est aussi l’occasion de poser la thématique des socles de l’armée, car les socles font partie intégrante du projet d’armée, c’est eux qui vont lier toutes les figurines de l’armée entre elles, presque plus que le schéma de peinture de l’armée… surtout pour le Culte Genestealer, que je vois plus comme des civils (donc assez peu uniformes, j’y reviendrai) que comme une armée professionnelle. L’idée ici est de faire un environnement de zone industrielle et d’usines.

Puis, le projet est resté en suspend.

Troisième étape, se préparer mentalement

Au début de cette année (civile), “nouvelle année, nouveau projet”, discussion avec un pote lors d’une soirée de l’association de jeux, et on se lance un défi chacun pour l’année. Je lui lance le défi : “Cette année, tu dois peindre une unité de chaque type d’entrée d’armée 40k (troupe, élite, soutien…)” et lui me lance “Pour cette année, tu fais 2020 points de Culte Genestealer“.

Mais j’avais alors commencé plein de projets pour mes Space Marines qu’il me fallait terminer, ayant envie de commencer ce nouveau projet avec l’étagère à projets vide. J’ai donc éclusé tous les projets en cours, en en ajoutant quelques uns en passant… et ça m’a pris jusqu’au mois de juin. Dans l’intervalle, j’ai quand même peint 20 Genestealers histoire d’avancer un peu l’armée, même s’ils ne sont pas le cœur de l’armée. C’est l’occasion pour moi de peindre les vieux Genestealers de la V2 de Space Hulk, et de tester la Contrast à grande échelle.

Quatrième étape, démarrer effectivement le projet

Puis fin juin, un autre pote me contacte pour un projet de campagne de type “path to glory” : on démarre avec une petite force, et à chaque session, nous jouons deux parties qui nous permettent de cumuler des points pour compléter l’armée pour la session d’après. Nous reparlerons probablement de cette campagne.

Pour cette campagne, réunissant 6 personnes, l’idée est de commencer une nouvelle armée et que ce soit une surprise pour les autres joueurs. Chaque joueur doit sélectionner 6 armées et un tirage au sort attribuera l’armée à monter à chaque joueur.

J’ai eu une chance folle en tirant le Culte Genestealer (en compétition avec : Space Marines Primaris, Death Guard, Space Marines du Chaos, Démons du Chaos et Nécrons), ce qui me permet de remplir aussi mon défi de l’année (sinon, c’eut été compliqué !).

Et c’est ainsi que mes deux mois d’été ont été l’occasion de monter et peindre les 400 premiers points de mon Culte Genestealer.

Je reviendrai en détail dans un prochain article sur la peinture de cette armée.

2 commentaires pour “Front de Libération Stellaire, la genèse du projet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut