[Showcase] Le peuple du désert

Voici un très vieux projet, que j’ai démarré comme mon armée de SM dans les années 90. A l’époque, Necromunda Outlanders venait de sortir, avec plein de gangs très stylés : les Spyriens, les Scavies, les Redemptionnists et les Ratskins. Et il sera question d’eux ici.

L’idée de ce projet est de peindre à l’inspiration toutes les figurines qui pourraient être “dans le désert”, et de constituer un pool de PNJ pour un éventuel jeu narratif / d’escarmouche de SF ou post-apo. Donc j’attends maintenant la sortie d’un équivalent de Sellswords and Spellslingers en SF/post-apo.

J’ai commencé ce projet en novembre dernier, dans le cadre du Défi Faunesque du forum CFM, que j’ai déjà décrit sur ce blog.

Depuis, j’ai ajouté des pigments sur le socle pour le rendre un peu plus poussiéreux.

Et le mois dernier, pris d’une subite inspiration, j’ai préparé une bonne partie de ce que j’avais en stock, et dont une bonne partie dormait dans un carton depuis plus de 20 ans !

La bande prête à accueillir la sous-couche

Quand je parle de préparation, il s’agit de :

Ensuite, rien que du classique : sous-couche noire et zénithal gris ou blanc. Le gris a moins tendance à faire des gouttelettes que le blanc, pour un résultat similaire, donc autant passer là dessus.

Puis c’est la phase de peinture, et j’avoue que pour ce projet, c’est speedpainting : j’utilise beaucoup de peintures Citadel Contrast et je ne peaufine pas trop les détails et les éclaircissements.

J’ai commencé par la peinture du Wyrd et ses bestioles, qui ressemblent furieusement à des Facehugger.

Le Wryd et ses Facehugger, en quête d’une nouvelle proie

Pour les Facehugger, la peinture a été très simple : une couche de Volupus Pink, un brossage à sec en Ivoire Prince August, et un glacis de Flesh Tearer Red sur le corps. Ensuite, les “yeux” en vert foncé avec une pointe d’ivoire et un glacis de vert fluo de chez Prince August.

Pour le Wyrd, c’est plus classique, sinon qu’il a les yeux verts luisants, pour rappeler ceux de ses bestioles.

Ces figurines ont été vraiment sympa à peindre et dégagent quelque chose de plutôt malaisant, bien plus que ce qui se fait aujourd’hui chez GW (sauf peut être pour Warcry).

Je me suis ensuite attaqué aux nuées de rats. Alors j’avais acheté ces figurines fin des années 90 pour faire un petit diorama à ma mère, et elle l’a toujours, bien exposé sur sa bibliothèque ! Dans le blister il y avait une douzaine de rats, il m’en restait donc 10.

Les nuées de rats prêtes à dévorer les voyageurs imprudents

Là aussi, peinture très facile à base de Citadel Contrast : mélange de Volupus Pink et Guilliman Flesh pour les queue, Basilicanum Grey, Wyldwood, Goregrunta Fur pour les fourrures, quelques brossages à sec de teinte similaire, les dents et griffes repassées à l’Ivoire et voilà.
L’utilisation du Volupus Pink permet un rappel des Facehugger et de lier un peu plus les figurines entre elles.

Je m’attaque ensuite au gros morceau, à l’origine de ce projet : les Ratskins. Ce gang n’est pas vraiment celui de base puisque j’ai utilisé les Kids comme Armorium Cherub pour les escouades de Devastator de mes SM (un article à venir là dessus). J’ai trouvé d’occasion quelques ganger pour compléter, et j’ai donc 9 figurines en tout.

Les Ratskins sur le pied de guerre pour protéger leur territoire

Ici la peinture s’annonçait tranquille, j’avais commencé par les queues et l’intérieur des fourrures avec le même mélange Volupus Pink et Guilliman Flesh que pour les rats, puis une couche de Wyldwood pour les fourrures. La peau a été basé soit avec du Guilluman Flesh, soit avec du Fyreslayre Flesh, histoire de varier un peu. Puis j’ai peint les armes en noir mat, les pantalons en Snakebite Leather, les cheveux en Black Templar.

Puis je me suis attaqué aux détails… et là, j’invite celles et ceux qui trouvent que les figurines d’aujourd’hui sont plus détaillées que celles d’hier de jeter un œil à celles-ci : ça fourmille de détails, souvent peu accessibles au pinceau ! Enfin, rien de bien nouveau pour les détails question peinture.

J’ai éclairci la peau avec des mélanges de Marron Cuir, Beige-Rouge et Chair Elfique de chez Prince August, histoire de peaufiner un peu le traitement de la Contrast.

Pour les armes, j’ai basé les canons en Chrome Air Prince August (la gamme métallique Air de chez PA est un régal à utiliser !), puis j’ai passé plusieurs lavis de Agrax Earthshade (pour un rendu crasseux) et d’Orange (PA) dilué pour simuler la rouille. Les parties noires des armes ont reçu un lavis de Brun Calciné (PA) et d’Orange (PA), pour donner ce côté usé.
Certaines armes ont des crosses en bois, j’ai traité ça en Ombre Brûlée (PA) sur laquelle je suis revenu faire des lining et simuler les veines du bois avec des mélanges d’Ombre Brûlée et d’Ossement (PA).

Au final, cette bande a été assez plaisante à peindre, en moins de deux jours de boulot.

Et pour terminer, l’autel des crânes.

L’autel des crânes, lieu mystique et sacré du peuple du désert

L’inspiration de cet autel m’est venue en découvrant cette espère ce crâne cornu, en haut de l’autel. Il provient d’un vieux kit plastique d’Elfes Sylvains.
Les branches sont en branche de thym séchées et le socle est celui du Dreadnought de la boîte Assaut sur Black Reach (la V4 il me semble), que j’ai entièrement recouvert de pâte à bois et sur lequel j’ai placé plein de crânes issus de la boîte de crânes de GW.

Pour la peinture, c’est très simple : lavis en ocres plus ou moins foncés, brossages à sec en Ivoire sur les crânes, Wyldwood pour les branches avec un brossage à sec en gris quelconque. Pour les cornes, c’est plusieurs glacis de Snakebite Leather, Wyldwood et noir.

Une fois tout ça terminé, les socles ont été peints en ocre jaune, lavis de marrons plus ou moins clairs, brossages à sec en jaunes et beiges, puis une bonne dose de pigments, mélangés à du medium mat et beaucoup d’eau.

Je n’en ai pas terminé avec ce peuple du désert, j’ai dans les cartons encore quelques énergumènes prêts à les rejoindre, et j’ai repéré quelques figurines dans les gammes alternatives qui auraient leur place dans ce peuple du désert.

A suivre donc…

2 commentaires pour “[Showcase] Le peuple du désert

Répondre à Elwood Bob Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut