[Review] Liber Daemonica

Si vous traînez quelque-peu vos guêtres sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Instagram à la recherche de beaux pitous, il y a des chances que vous ayez vu passer des publications de ce fabricant russe de bits principalement pour Warhammer 40k (et un peu AoS ces derniers temps).
La finesse et le style des produits proposés attirent forcément l’œil et il faut reconnaître que, même s’il ne couvre pas beaucoup de factions, le catalogue présenté sur leur shop est assez conséquent.
J’ai longtemps hésité avant de faire une commande chez eux, jusqu’à craquer en fin d’année pour quelques pièces. Le colis vient d’arriver, je vous propose donc d’en faire une petite review. 🙂

Le paquet arrive dans une enveloppe plastifiée blanche, à l’intérieur une boîte plastique contenant plusieurs sachets plastiques dans lesquels sont réparties les pièces.

Niveau paquetage, pas grand-chose à redire.

Entre la boîte et les sachets, ce qui est sûr, c’est que le pièces n’ont pas souffert du transport.

A l’inspection des éléments, une chose s’impose : on est sur de la très belle qualité. Les modèles sont beaux, le moulage est de qualité, fin, avec de nombreux détails fidèles aux renders montrés sur la boutique en ligne. Pas de bulle, des bavures et traces de moulage quasi inexistantes. Top !

J’avais commandé une dizaine de têtes pour Space Marines et deux lots d’accessoires (livres, trophées et autres ornementations).

Exemples de casques Liber Daemonica

Comme on peut le voir sur la photo (d’une qualité douteuse je dois le reconnaitre), le moulage est de bonne facture et les détails sont bien rendus. Pour la taille aucun soucis, c’est la même que les casques primaris.

L’ensemble des deux sets d’accessoires que j’ai choisi.

Concernant les accessoires, on est là aussi sur du très fin. Presque du trop fin… Autant la qualité est bluffante, autant ça m’inquiète niveau solidité. Prenons en exemple la main squelettique aux doigts recroquevillés qui tient une bougie, à gauche sur la photo. Les phalanges sont d’une finesse remarquable, je suis même surpris que ce genre de détail soit moulable. Cependant je ne me fais pas d’illusions sur leur durée de vie. Au moindre choc, ça cassera. Mais on ne peut pas tout avoir, finesse ET solidité.
Certaines carottes de moulage, à mon goût trop près de détails très fin tels que des sceaux de pureté, me font craindre le pire quand à leur retrait.

Donc la promesse de finesse et de qualité est largement tenue, mais un problème subsiste : le prix.
Ce n’est un secret pour personne, les produits de Liber Daemonica sont chers, parmi les plus chers du marché. Un prix justifié par l’originalité des modèles et la qualité de leur moulage. Le hic pour nous, clients français, ce sont les frais qui s’ajoutent aux prix déjà élevés.
J’ai profité d’un rabais de 20% grâce au black Friday (ce qui a motivé ma commande car les promos de Liber Daemonica sont rarissimes), mais je ne la compte pas ici pour que l’exemple soit au plus près du réel. Ma commande était d’un total de 25$, auquels s’ajoutent 10$ de fdp.
Donc un total de 35$, soit environ 30€. Personnellement, pour si peu de pièces, le coût total fait déjà réfléchir… Mais soit, on est sur du produit “luxe”, donc allons-y.
La mauvaise surprise, ce sont les 12€ de douane qui se sont ajoutés à la réception. Indépendants de la volonté de Liber, bien sûr, mais des quelques retours que j’ai eu ces taxes semblent quasi systématiques sur leurs envois.
On se retrouve donc avec un total de 42€ pour 10 têtes et quelques bitz. La facture se révèle salée il faut le reconnaître, surtout qu’il y a de la concurrence dans le monde du bit , notamment avec le développement des imprimantes 3D résine.

Pour résumer, Libre Daemonica nous propose un choix large de bitz, mais dans des thèmes somme toute assez restreints (Astartes, Astartes du Chaos, Astra, Stormcasts…). Les pièces sont d’une qualité de moulage incontestable avec des modèles introuvables ailleurs. Cependant les taxes douanières à la livraison ajoutées aux prix déjà relativement élevés du catalogue font réfléchir car il ne s’agit plus simplement de payer la qualité.
A mon sens donc, seule une commande conséquente ( une commande groupée par exemple) ne rendrait le craquage “rentable”.
Dommage, parce-qu’ils ont vraiment des bitz de folie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.