Des nains dans la cave – la peinture

Cet article est la suite de celui sur le montage. Je m’attaque ici à la peinture du diorama.

Pour commencer, je prépare toutes les pièces pour la peinture en les fixant sur des supports pour faciliter la peinture à l’aérographe.

Puis j’attaque à la sous-couche à l’aérographe, en noir et zénithal blanc. J’éclaircis le sol là où se focalisera l’attention.

Puis je passe aux couches de bases, toujours à l’aérographe, en ajoutant des nuances, des trainées de vert pour simuler la mousse et l’humidité.

Et je peins les accessoires en couleurs bois, les personnages en clair, afin de les faire ressortir plus facilement, qu’ils soient plus “lumineux”. On voit ici que j’ai aussi toutes les parties bois du décors (les plafonds notamment) qui sont peints à part, et seront assemblés une fois peints.

Et maintenant, je peux m’attaquer à la peinture au pinceau, en commençant par le décor. Je commence toujours par le décors, ou le socle, afin ensuite de bien intégrer la figurine à ce décor, notamment en terme de choix des couleurs.

Ici, la peinture est simple, à base de lavis et brossages à sec. Le sol commence par recevoir une belle dose de lavis marron foncé (prenez celui qui vous convient : Agrax Earthshade de Citadel, Strong Tone d’Army Painter…), puis des brossages en différents tons de marron et beige.

Les murs, eux, reçoivent un lavis de noir, vert, marron selon les endroits et mon inspiration. Puis je passe plusieurs brossages à sec gris de plus en plus clair. Une fois ce traitement terminé, je n’étais pas entièrement satisfait, ça manquait de variété. J’ai donc choisi plusieurs lavis de couleurs différentes, que j’ai passé de manière aléatoire sur les pierres, afin d’obtenir ce mur varié.

Je peins aussi la hache et le bouclier que je positionne dans le couloir. Ces petits détails qui donnent vie au diorama.

En parallèle, je peins les tonneaux et autres trucs en bois, avec une formule assez simple : lavis Strong Tone Army Painter… et je crois que c’est tout. Je peins aussi les paniers avec des peintures Contrast.

A ce stade, le décor n’est pas encore assemblé, ceci afin d’accéder facilement au couloir. Une fois tout peint, j’assemble le coffrage, je mets le plafond en place dans le couloir, j’encolle tout ça, je maintiens avec des bouts de scotchs, je remets un peu de pâte à bois dans le couloir pour finaliser le lien avec les murs et je vais dormir.

Le lendemain, je complète juste le coffrage, en commençant par un gabarit pour le dessus en carton fin, afin de découper le carton plume aux bonnes dimensions. Puis je monte le tout, en collant les pierres pour définir le tour de l’escalier, avec un peu de pâte à bois pour l’entrée de l’escalier, j’en profite pour fixer le plafond en bois de l’escalier.

A ce stade, le décors est terminé, il manque juste de repeindre en noir mat pour masquer les jointures entre les différents côtés. Ce que je fais le lendemain, quand tout est bien sec.

Et en parallèle, je finalise les accessoires : les tonneaux reçoivent un traitement très simple sur les cercles en métal et un léger brossage à sec, j’ajoute des touches de couleur avec les paniers et leur contenu. Et je mets tout ça en place. Une belle étape de franchie, le diorama commence à ressembler à quelque chose finalisé.

Ensuite, je m’attaque au gobelin et spider-gobs, avec une peinture simple à base de Citadel Contrast.

Et à tous les accessoires, qui apportent de la couleur et de la vie à ce diorama : une arbalète posée dans un coin, une chope et une pipe posées sur un tonneau, des petits tonneaux en cuir, une besace…

Le haut du mur étaient un peu vide, j’ai donc rapidement peins un scarabée récupéré sur une grappe de Sylvaneth.

Et j’ai gardé le meilleur pour la fin : les nains. Rien de particulier à dire ici sur la peinture elle-même, ils ont été très rapides à peindre. J’ai peint chaque barbe dans une couleur différente des autres.

Je présente ici la peinture de la scénette des nains dans la cave. Long projet qui m'a mobilisé 2 semaines de vacances.

Et voilà le diorama terminé. Ne manque alors que le vernis sur le socle, et, pour finaliser le travail, coller de la feutrine en dessous. Pour ça, j’ai mis une bonne couche de colle à bois et positionné la feutrine, puis j’ai remis le décors à l’endroit pour que tout ça sèche en bonne position.

Et voilà le travail terminé ! Un long et très intéressant projet à mener à bien, et qui me donne envie de repartir dans un nouveau diorama d’envergure.

Vous pourrez trouver les photos studio de ce diorama dans ce précédent article.

Un commentaire pour “Des nains dans la cave – la peinture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut