Que nous dit un pot de peinture ?

Vous êtes vous déjà demandé ce que signifie le charabia sur nos petits pots de peinture ? En général, les gens s’arrêtent naturellement à la référence de la couleur. Des curieux/radins vont calculer le prix au litre de leur peinture favorite. Des observateurs vont voir des logos familiers ponctuer le pourtour du pot.  Et puis, il reste les psychopathes comme moi qui vont décrypter l’intégralité des inscriptions…

Cet article s’inscrit dans une série de sensibilisation aux dangers chimiques auxquels nous sommes tous exposés en pratiquant notre hobby préféré. Il n’est nullement ici question de vous faire peur ou vous dégoûter, juste éveiller votre curiosité, vous informer et vous inviter à faire attention à vous (et votre entourage).

Le but de cet article n’est absolument pas de critiquer un produit spécifique sur sa composition mais plutôt de vous rendre compte qu’on manipule des produits qu’on n’étale pas sur des tartines ou qui ne doivent pas servir à se faire belle autours des yeux pour rigoler.

Alors, quoi qu’il est écrit sur mon pot ? On va se concentrer sur une marque bien connue : Games Workshop – Citadel.

On a trois zones d’inscription :

  • La zone avec le nom de la couleur, qui intéresse le plus le hobbyiste moyen
  • En tournant vers la droite, la zone copyright qui n’intéresse que les gens de loi
  • En tournant encore un peu, la zone imbitable qui va nous intéresser nous, les valeureux incompris décrypteurs d’étiquettes

On va donc uniquement se concentrer sur cette troisième zone.

NB : On n’a pas toujours les même inscriptions sur cette zone, je ne l’ai trouvé que sur les pots estampillés du copyright 2018 et 2019.

12+

Bon, là, c’est assez clair : Produit non recommandé pour les moins de 12 ans. Thank you Captain obvious. Ca reste un rappel explicite qu’on n’est pas en présence d’un produit à mettre dans toutes les mains.

Conforms to ASTM D-4236

Ah… Là ça calme. Mon instinct me dit que c’est pas le nom d’un droïde de contrôle dans Star Wars.

Copain Wikipedia nous dit que l’ASTM International est un organisme de normalisation qui rédige et produit des normes techniques concernant les matériaux, les produits, les systèmes et les services.

ASTM D-4236 est une norme concernant le joli monde des arts graphiques sur le plan de la chimie et de la sécurité. Ecrire “conforms to ASTM D-4236” signifie que tous produits potentiellement dangereux faisant partie de notre article doivent être clairement mentionnés sur le contenant.

L’ASTM est un organisme des États-Unis d’Amérique. La référence à la norme D-4236 est obligatoirement présente sur les articles d’art destinés au public américain et est reconnu comme un standard à travers le monde (mais ça n’est pas obligatoire en France par exemple : les produits Vallejo – espagnols – ont tous la mention à cette norme mais leur distributeur français, Prince August, supprime cette mention de ses flacons).

CMIT:MIT / CAS NO. 55965-84-9

Je vous laisse vous remettre de votre mini-crise d’épilepsie en lisant la ligne précédente. Ca va mieux ? Bon, en résumé, nous avons là un produit chimique reconnu comme dangereux et donc listé comme il se doit conformément à la norme mentionnée dans le paragraphe précédent.

Sur le site de l’ECHA, on apprend que CMIT:MIT est l’abréviation de 5-chloro-2-methyl-1,2-thiazol-3(2H)-one et 2-methyl-1,2-thiazol-3(2H)-one. Donc, vive les abréviations.

On apprend aussi que CAS NO. n’est pas un défaut d’impression de CASINO mais l’abrégé de Chemical Abstract Service registry Number. C’est un numéro assigné à une substance chimique référencée par une branche de l’American Chemical Society (qui répertorie les substances chimiques significatives).

55965-84-9 est la référence à la molécule CMIT MIT.

La fiche de ce produit chimique sur le site de l’ECHA nous donne aussi les informations suivantes :

Gloups…

Les pictogrammes signifient respectivement :

  1. Corrosif sur des matériaux et/ou ronge la peau et/ou les yeux
  2. Empoisonne rapidement, même à faible dose. Ils peuvent provoquer des effets très variés sur l’organisme : nausées, vomissements, maux de tête, perte de connaissance ou d’autres troubles plus importants entraînant la mort
  3.  Effets néfastes sur les organismes du milieu aquatique

Pour le texte, en français ça donne : mortel au contact de la peau, mortel si inhalé, toxique si avalé, cause de graves brûlures de peau et blessures aux yeux, est très toxique pour la faune et la flore aquatique avec des effets durables, peut entraîner une réaction allergique au niveau de la peau.

Le “skin sensiting” est défini comme une substance provoquant une allergie au contact de la peau.

Ca fait réfléchir sur nos habitudes non ? Le pinceau à la bouche pour affiner la pointe, la peinture sur les doigts par accident ou servant de palette, l’eau de nettoyage à l’évier… Surtout qu’on fait ça pour beaucoup pendant des années, voir des dizaines d’années pour les vétérans.

Ici je ne propose pas de solutions, juste je rappelle qu’on manipule des produits qui peuvent sembler anodins de part leur utilisation habituelle et qu’on prend sans le savoir ou sans faire exprès de mauvaises habitudes quand à leur utilisation.

Terminons sur de l’info moins sensible.

Le logo CE

C’est lui

Sans s’étendre sur le sujet, c’est le logo de conformité européenne, permettant la libre circulation de l’article dans l’UE.

Le logo “e”

prononcez “euh”

C’est le symbole de quantité estimée  : une “garantie” que la quantité de produit ne soit pas inférieure à un certain seuil par rapport à ce qui est affiché sur l’article. Pour les pots de peinture dont nous sommes friands, on est dans une tranche de 5 à 50 mL ce qui autorise une erreur négative tolérable de 9% (directive 76/211/CEE).

0.4 fl oz

C’est une mesure de volume toute naze héritée de feu l’empire britannique signifiant “fluid ounce”, “once liquide” quoi.

Pour info oubliable, 1fl oz = 29,5735mL. Donc voilà, 12mL c’est chouette.

Enfin la fin…

And to finish, the fly boat ! Je me tourne vers une autre marque : Prince August (donc Vallejo distribué en France). Simplement parce que là, on a des choses écrites en toutes lettres mais certaines informations sont très peu explicites comme la mention :

“Non inflammable, non toxique dans le cadre d’une utilisation normale.”

Mais c’est quoi une “utilisation normale” ? On verra dans un prochain article si on peut répondre à ça.

J’espère que vous avez appris 2-3 trucs et que vous m’excuserez pour le pavé x) Je dois avoir pas mal d’ancêtres tailleurs de pierres…

Posts created 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut