Konrad Curze, le hante nuit – le montage et la peinture

Il y a plusieurs mois, avec les potes nous nous sommes lancé dans un défi Primarch, 30k ou 40k. Et ce avant même de savoir que l’actualité allait mettre l’Horus Heresy au premier plan. Après moult hésitations, notamment avec le Primarch de ma (potentielle) future armée pour Horus Heresy, j’ai jeté mon dévolu sur Konrad Curze.

Déjà, l’histoire de ce personnage est super intéressante, et la figurine dégage bien la violence et le désespoir de ce personnage… et ce serait l’occasion de faire un petit diorama et pas mal de trucs à tester.

Pour compléter la scène, j’ai récupéré deux figurines de Solar Auxilia, pour lier avec les deux cadavres du socle scénique. Avec l’achat d’un socle d’exposition de 11 cm de diamètre, j’étais fin prêt pour démarrer le projet.

Pour commencer, comme toujours avec ce type de projet, j’ai fait quelques tests de mise en scène. L’idée était de garder le socle scénique de la figurine et de l’étendre pour intégrer les deux fantassins supplémentaires. Afin de me faciliter le travail, j’ai choisi de travailler sur un socle en MDF de 10 cm de diamètre, soit 1 cm de moins que le socle d’exposition.

À ce stade, l’assemblage est fait uniquement à la patafix.

J’ai utilisé ensuite des bouts de PVC expansé pour faire des restes de murs en accord avec la ruine déjà présente. J’aime bien ce matériau pour ce type de détail, c’est plus solide que du polystyrène expansé, donc moins sujet à des accidents de manipulation. J’ai aussi ajouté une plaque d’antidérapant récupérée sur une plaque de plastiroc texturée avec un rouleau à texture.

Satisfait de ma mise en scène, j’ai commencé par fixer la ruine sur le support, puis j’ai utilisé de la colle à carrelage (reste d’un chantier à la maison) pour faire la texture. C’est un truc que j’ai appris des maquettistes historiques, et qui est plus économique que le rebouche bois. C’est la première fois que je testais ça, c’est bien pour des gros projets. J’ai positionné les différents éléments dans la colle encore fraiche, et j’ai attendu 24h de séchage complet.

Une fois sec, il était temps de passer à la peinture, qui a commencé par une sous-couche noire à l’aérographe, avec un zénithal gris très clair, poussé au maximum sur les fantassins.

Pour Konrad, j’ai ensuite peint, toujours à l’aérographe, en bleu nuit Prince August suivi d’éclaircissements en ajoutant un jaune très pâle petit à petit.

Sur ces bases, j’ai commencé à peindre les fantassins, en commençant par les couches de base :

  • une couche globale d’Apothecary White (Citadel Contrast),
  • Light Tone (Army Painter Shade) pour les tissus
  • Runic Grey (Army Painter Speedpaint) pour les armures
  • Basilicanum Grey (Citadel Contrast) les métaux
  • Sand Golem (Army Painter Speedpaint) pour les cuivres
  • Hardened Leather (Army Painter Speedpaint) pour les guêtres et les protections du lance flamme
  • Pour la peau, j’ai passé une couche de Crusader Skin (Army Painter Speedpaint).

Une fois sec (24h), j’ai éclairci les tissus avec de l’Ivoire (Prince August) et du blanc pur pour les armures. J’ai aussi peint quelques battle damages sur les armures avec du Dark Wood (Army Painter Speedpaint). J’aime bien utiliser ces peintures type Contrast ou Speedpaint quand il faut faire des travaux très fins, elles restent plus longtemps humides sur mon pinceau et je maîtrise mieux la finesse du trait.

J’ai éclairci les cuivres avec un jaune pâle. Puis j’ai utilisé du Black Templar (Citadel Contrast) pour peindre les chaînes présentes ici et là (backpack, poing d’un cadavre).

Les réservoirs du lance flamme ont simplement reçus une couche d’encre rouge (Prince August)

En parallèle de ces fantassins, j’ai un peu travaillé sur le décor afin de pouvoir tester la mise en scène avec les couleurs.

Pour le décor, j’ai principalement travaillé par lavis et brossages à sec, le tout dans des tons de marrons foncés, terre et sable. J’ai notamment utilisé beaucoup de Typhus Corrosion (Citadel Technical) pour donner de la texture à plusieurs endroits. C’est la première fois que j’utilisais cette peinture, je suis très content du résultat.

A ce stade du projet, il était temps de m’attaquer à la grosse pièce, la pièce centrale : Konrad lui-même.

J’ai commencé par passer une couche de Dark Wood sur toutes les parties qui allaient être dorées. Un gris clair pour tous les crânes et tissus, et du rouge pour les ailes de chauve-souris ici et là.

J’ai passé du Crusader Skin sur le pagne, puis repris les crânes en gris clair.

Je me suis ensuite attaqué aux parties dorées avec un premier éclaircissement en Uniforme Anglais (Prince August). A ce stade, j’ai aussi ajouté un ombrage sur l’armure en mélangeant du bleu nuit et du rouge noir (Prince August), afin d’accentuer le contraste.

Puis un second en Uniforme Japonais, suivi d’un avec un jaune très pâle, et des points d’ivoire pour les angles les plus saillants.

En parallèle, j’ai peint la tête de Konrad, que j’avais gardé séparée, ainsi que sa cape, que j’ai peinte à grand renfort de Speedpaint très diluées pour avoir plusieurs tons de chair et de rouge.

A ce stade, je pouvais assembler toutes les pièces, et travailler à l’uniformisation des teintes et l’intégration sur le décor.

J’en ai profité pour ajouter des touffes d’herbe ici et là.

J’ai terminé le travail en mettant des pigments de divers tons de terre sur le décor comme sur le bas des figurines.

Et pour terminer, j’ai mis du Blood for the Blood God (Citadel Technical) sur les cadavres, ainsi que des éclaboussures sur le bas de la cape et le décor. J’ai aussi testé de faire du faux sang coagulé en mélangeant de la colle scotch avec quelques gouttes de peinture Tamiya Clear Red (x-27) et Smoke (x-19), qui m’a donné une pâte que j’ai appliquée avec des pique d’apéritif sur le cadavres et les griffes de Konrad.

La semaine prochaine, je vous montrerai les photos du projet terminé.

3 Comments

  1. 15 mai 2022
    Reply

    Très prometteur. J’attends de voir avec impatience les photos final ! Bravo !

    • 26 mai 2022
      Reply

      Et voilà, tu les as vues 😉
      J’ai concentré la majeure partie du travail sur ce projet pendant une semaine de vacances.

Répondre à Konrad Curze, le hante nuit – showcase – Brossage à Sept Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.